Séduction
Au cœur des émotions

Séduire, l’art et la manière de s’accomplir.

Lorsque deux personnes se rencontrent et qu’une alchimie se produit; elles sont généralement attirées cérébralement et/ou physiquement voire même spirituellement. Une fois que cette attirance devient palpable; pour la vérifier et ainsi la confirmer, il se peut qu’elle suscite l’envie de passer à une phase de séduction.

Qu’est-ce que c'est la séduction concrètement?

Séduire c’est chercher à charmer (de par son aura), à plaire en suscitant de l’intérêt, de l’estime et de l’admiration chez quelqu’un par diverses actions. Cela peut passer par la gestuelle, un comportement, une attitude et/ou un langage particulièrement bien choisi et dirigé. 

Séduire et draguer sont deux termes qui se confondent facilement car la drague est uniquement une des nombreuses méthodes de séduction. La distinction des deux se trouve dans le fait que draguer vise généralement à un rapprochement (sentimental et/ou charnel) souvent de façon plus familière et directe. Alors que la séduction de façon plus générale mais non moins subtile, peut être employée dans divers domaines qu’on peut dissocier du sentiment amoureux. 

Par exemple: l’expression “séduire un client” signifie “amener un client à être conquis lors d’un échange professionnel” (relation professionnelle et non du “flirt” ou visant une relation amoureuse).

La séduction amène-t-il à concrétiser ?

Nous pouvons dire que séduire peut amener à trouver sa moitié dans des cadres et des contextes bien distincts qui n’amènent pas spécialement à la même forme d’aboutissement. Il existe donc plusieurs façons de séduire amenant à diverses formes de concrétisations : professionnelles, cérébrales, sentimentales, physiques. 

Séduire professionnellement:

c’est finalement tout une tactique dans son raisonnement: De la première prise de contact téléphonique à la lettre de motivation ou de l’entretien aux jours d’essais; tout est bon pour attirer l’attention de son recruteur ou de son futur boss. Comme on dit “la première impression est la bonne” mais dans ce contexte, pas que ! Faire un joli CV avec sa plus belle photo d’identité ne suffit pas. Contrairement aux relations amoureuses, lors d’un rapport ou il est question de hiérarchie, chaque étape est primordiale. C’est pourquoi la séduction a surtout son importance durant les premiers échanges et rendez-vous avec votre futur patron ou client afin d’en maintenir les opportunités visant à atteindre votre but. 

Savoir faire la différence 

Il faut donc viser à être impressionnant d’entrée, original, surprenant mais constant et authentique même après cette étape de séduction professionnelle. Car la concrétisation ne tient qu’aux petits détails durant toute cette phase d’approche. Attention ! Dans ce domaine, signer un contrat ne veut pas dire se reposer sur ses lauriers. Savoir maintenir le cap durant la période qui suit le premier gros objectif, rappelle chaque jour à vos partenaires de travail, pourquoi c’est vous et non quelqu’un d’autre qui est à leurs côtés. Cela équivaut à une relation amoureuse sans l’aspect sentimental mais bien l’aspect matériel/vital et émotionnel en jeu (salaire-survie-confiance en soi).

Connexion cérébrale et spirituelle; l’art de la séduction

Cette personne vous dit quelque chose. Non, vous êtes sûr de ne pas la connaître, mais vous éprouvez le besoin de rentrer en communication avec elle. Son phrasé, sa capacité à terminer vos phrases, son aisance à rebondir et à vous surprendre vous séduisent. Le charme opère. Vous avez l’impression de vous lire et cette façon de faire qui lui est propre rend le tout encore plus envoûtant. Vous avez même l’impression qu’il sait ce qui vous séduit à la lecture et à l’écoute.

Incroyable mais vrai, une chose inexplicable est en train de se produire en vous, autour de vous, vous la ressentez de partout. Entre un imperceptible frisson et un subtil courant électrique qui passe du cerveau au corps et du corps au cerveau, comme une enveloppe charnelle à peine palpable. La magie de la connexion cérébrale et/ou spirituelle vient de faire effet. 

Trouver ma moitié c’est avant tout une grande alchimie

Difficile de mettre des mots au cœur de ses émotions méconnues et rares. Tout ce que vous savez, c’est que cela vous transcende comme jamais. Le plus fou dans tout ça, c’est que parfois vous avez même l’impression que ça vous excite de le lire ou de le voir prononcer certains termes précis. Vous hallucinez. Est-ce possible d’être amoureux d’un inconnu en moins de 25 minutes ?! 

Pas de panique ; c’est peut-être juste le début d’une connexion cérébrale voire spirituelle.

Ces deux formes de connexions touchent donc au cerveau et au fort intérieur (âme-esprit). Cette vague d’émotions* ressentie est similaire à de l’alchimie. Il est à la fois question d’attraction, d’admiration et de fascination voire d’attirance sexuelle lorsqu’il est question de trouver son amour. Sauf que celle-ci ne provient pas uniquement du corps ou de l’attitude générale de la personne. La séduction passe par l’appréciation de son schéma de pensée. 

En quoi cela consiste t-il vraiment  ? 

Là ou la connexion cérébrale fait appel à l’aspect intellectuel, la connexion spirituelle touche à l’esprit. C’est-à-dire que le ressenti prend autant de place que les mots que vous dévorez comme un bouquin à l’eau de rose. En ayant pris conscience de l’effet que cela peut avoir sur l’autre, il n’est pas rare d’en jouer pour se séduire.

Ce genre de séduction peut aboutir à des rencontres s’avérant très intenses et enrichissantes de par le partage de choses mettant habituellement plus de temps à être abordées. Les connexions cérébrales et spirituelles sont déroutantes car on a tendance à vouloir les diriger automatiquement vers le côté sentimental alors qu’elles peuvent aussi prendre plusieurs formes d’aboutissements (relation professionnelle, platonique ou sentimentale).

 Quoi qu’il en soit, cette connexion persiste et peut reprendre même après une cassure. Tout est une question d’entretien de ce lien

Connexion = séduction ? 

Là ou la connexion spirituelle est profonde, la connexion cérébrale est plus terre à terre. Lorsqu’elles se produisent, ces deux connexions sont autant associables que dissociables l’une de l’autre. Tout dépend de la personnalité et de l’idéologie de chacun. Il est donc possible de séduire cérébralement et/ou spirituellement au point d’en être charmé et conquis. Attention juste à ne pas en jouer à mauvais escient, car les mots restent. 

Mon coaching séduction-une vague d’émotions et de sentiments. 

Certains de nos attraits naturels peuvent intéresser voire captiver sans forcément fournir le moindre effort. Mais il faut aussi pouvoir gérer la pression devant quelqu’un qui vous plaît et vous attire sans perdre vos moyens. Bien évidemment, il n’existe aucun mode d’emploi ou recette magique pour séduire une fille ou un garçon. Mais certaines petites astuces et un minimum de préparation peuvent vous aider avant et pendant une première date.

Un jeu de pieds sous la table, un bouquet de roses et pesé c’est emballé ? Non, en réalité, cela ne suffit pas à savoir si vous vous plaisez et vous correspondez véritablement. 

Mais pas non plus besoin d’un coaching en séduction. À travers ces trois cas de figure, voyons ensemble quelles simples attitudes et quels petits gestes à adopter pour faire la différence et vous mettre mutuellement en valeur sans que l’autre en ait conscience.

Séduire par texto

De nos jours, la phase d’échange de “texto” sur les réseaux sociaux est quasi obligatoire. La séduction est permanente. Selon notre personnalité, les échanges derrière un écran peuvent être plus facile. Mais la séduction sur les réseaux sociaux suit les mêmes règles que lors d’une date. 

N’en faites jamais trop d’entrées et ne vous dévoilez pas entièrement car il faut laisser cette magie de la découverte persister dans le temps et jusqu’à une éventuelle rencontre. Si vous tentez les applications de rencontre, la règle n°1 est de ne pas tricher sur ses photos ni brûler les étapes. Mentir est la meilleure chose à faire pour anéantir tout espoir de séduction.  Profitez de ses échanges pour apprendre à connaître l’autre et programmer d’éventuelles sorties en fonction de vos centres d’intérêt respectif. L’idée est de ne pas griller vos potentiels sujets de discussion (privilégier les questions personnelles et intimes pour vos rencontres). 

Séduire en date

Nous avons tous en nous la capacité de séduire et ainsi de plaire. Transmettez donc le bon message dès le départ car trouver son amour se fait à deux. Vous aurez toutes les occasions de faire des sorties de groupe un peu plus tard ou lorsque vous aurez conclu.  Il est également inutile de faire passer un interrogatoire à l’autre personne pour combler les vides ou de lui débiter des compliments d’entrée. Restez vous-même et prenez les choses en main en laissant un temps de parole à chacun dans un discours créatif. Il s’agit d’être entreprenant sans paraître trop avenant. 

Essayez d’adopter une attitude et une posture favorisant la communication ouverte et positive. En d’autres termes, pas d’affaissement sur son siège, une position de ministre ou une grande table forçant la distance. N’oubliez pas qu’il est possible de faire preuve de proximité sans se toucher.

Qu’en est-il du feeling ? 

Notez qu’un silence n’est pas fatalement gênant mais juste l’opportunité de rentrer dans un jeu de séduction via un comportement non verbal. 

Profitez-en pour user de votre regard ou lui glisser ce fameux compliment porté sur autre chose que son physique. Cela aura pour effet de surprendre et d’être original. Ainsi, l’autre aura l’envie de s’ouvrir davantage à vous spontanément. Pour trouver sa moitié, il faut pouvoir mettre à l’aise l’autre personne et ce n’est pas chose facile. C’est pourquoi il arrive qu’un premier rendez-vous semble mal se dérouler. Ne cédez pas à la panique, l’humour et la convivialité sont vos meilleurs alliés pour rattraper n’importe quelle situation. Détendez-vous, ce n’est pas une demande en mariage pardis ! Votre priorité est votre entente globale et non tout le reste.

Jouer de la séduction jusqu’au bout ! 

Le premier rencard se veut être néanmoins chaleureux et convivial du début à la fin.  En fonction des signaux  qu’il/elle vous renvoie, vous devez essayer de surprendre l’autre une dernière fois s’il/elle ne prend pas les devants. Créer un flou concernant la deuxième rencard peut aider à provoquer un manque raisonnable. Cela permet de ne pas repartir avec des acquis mais bien avec un temps de réflexion, de l’intrigue, du mystère et beaucoup de piment.  

Séduction par le langage du corps :

Nous ne nous en rendons pas forcément compte, mais notre corps transcrit nos émotions en geste, posture. Se toucher les cheveux, la distance que vous respectez entre vous et la personne, les jeux de regards, tout cela entre en compte dans la séduction. Mais soyons clair, il est très difficile de décrypter ce langage. Un croisement de jambe, une mèche rebelle remise à sa place ne veut pas dire que la chose est gagnée. 

Reconnaître les signes

 Inutile de vouloir tout calculer en fonction d’une gestuelle éventuelle. Il faut rester spontané, être souriant, mais ne jamais être insistant. 

Le sourire est l’élément le plus simple à observer. Si une personne sourit beaucoup en présence d’une autre personne, voir force le sourire, c’est le signe que celle-ci l’apprécie. Si vous avez déjà communiqué longuement par message, guettez le sourire lors du premier contact. 

Séduction amour

Forcer le contact avec une personne qui ne le recherche pas fait partie des choses à éviter. Si la séduction opère, vous pouvez le remarquer par des petits contacts physiques : rapprochement, frôlement, main posée sur l’épaule ou sur votre main. Tous ces petits gestes anodins font partie de ce que l’on peut appeler la parade amoureuse. Ces gestes sont la plupart du temps inconscients. Si vous les calculez, cela ne paraîtra pas spontané et risquerait de faire rater l’effet escompté. 

Conclure par des gestes

Si le contact se passe bien, vous allez sans doute avoir envie de concrétiser la rencontre. Là aussi cela passe par des gestes, mais également des mots. 

Lorsque la complicité est installée, vous pouvez tenter un rapprochement physique plus franc. Si vous étiez assis face à face au restaurant, déplacez vous pour vous asseoir à côté de la personne. Si la personne ne remet pas de distance entre vous, cela signifie que vous pouvez tenter d’aller plus loin. Franchir le pas du premier baiser est souvent compliqué car nous avons peur du rejet. Le mieux pour dissiper tout doute est de s’assurer que c’est le meilleur moment pour les deux personnes.

Forcer la main en sautant sur les lèvres de l’autre peut être comparé à une agression par certain(e). Mais parfois, un simple échange de regard peut vous donner la réponse. C’est une question de feeling. 

La séduction physique dans le couple

On peut penser qu’une fois que l’on est en couple, il n’y a plus besoin de séduire puisque l’on a déjà conclu l’affaire. Cela est faux ! L’amour est affaire de séduction permanente, ou du moins sur le long terme. Il faut sans cesse repasser par des moment de séduction de l’autre sinon la flamme s’essouffle. Pour ce faire, vous pouvez faire attention aux petits gestes au quotidien, mais également lors de vos sorties à deux. Par exemple, reprenez les gestes de séduction lorsque vous vous retrouvez en tête à tête au restaurant. Collez vous sur le canapé lorsque vous regardez un film.

Séduire après 30 ans de vie commune 

Il peut paraître compliqué de penser que nous allons vivre 30 ans ou plus avec la même personne. Il ne faut pas se leurrer, conserver le même niveau de complicité charnel après avoir eu des enfants et partager tant de moments ensemble peut être compliqué. C’est pourquoi il est important de faire l’effort de basculer dans des phases de séduction, pour ne pas tomber dans une routine mortifère sous la couette. 

Apprend-on à séduire ou est-ce inné ?

Séduire, c’est tout un art.

À mesure des époques, la façon de s’y prendre pour séduire une fille ou un garçon a évolué. Nos anciens pourraient nous dire qu’en leur temps, cela passait par de simples intentions, des marques de respect et des familiarités. Notre arrière grand-père a séduit grand-maman en lui déposant son journal accompagné d’un panier garni sur le palier jusqu’à ce que cela fasse jaser dans le quartier. Les deux familles finirent par s’unir grâce à ces actes d’hospitalité.Tandis que nos parents, eux, avaient un protocole un peu plus élaboré: la courtoisie. Se faire inviter par l’aîné de la famille voisine à la kermesse du village et finir à observer les étoiles au beau milieu des champ; tenir la portière d’une voiture; apporter un bouquet de fleur sans oublier future belle-maman ou encore faire du pied à sa dulciné sous la table du restaurant d’à côté. 

Mais quand est-il des cultures ou il n’est pas très bien vu de s’exposer à de telles libertés ?  

Dans certaines cultures, croyances ou valeurs, il est mal vu de séduire une fille ou un homme en public.  Quelque soient les origines, trouver son amour ou trouver sa moitié est le début de la consécration d’une vie. Dans certaines cultures conservatrices, pour séduire son partenaire, il faut avant tout séduire sa famille. Apporter des présents pouvant servir au bien être de sa famille revient à lui montrer son grand intérêt mais surtout à prouver sa capacité à subvenir aux besoins familiaux. 

Parfois, l’étape de la séduction n’arrive qu’une fois le couple formé. Les familles se présentent sous la demande des futurs partenaires et en une cérémonie avec danse et rites traditionnels autour d’un bon repas. Ce n’est qu’une fois dans leur foyer que le couple aura des années entières de mariage pour enfin apprendre à véritablement se connaître et se séduire aisément dans le confort de leur cocon. 

Trouver son amour, c’est fait.  Mais rien n’est acquis !

Quelle erreure de ne plus séduire son partenaire durant une relation bien établie. Nombreux sont les couples qui oublient que séduire ne passe pas inévitablement par des cadeaux ou de grands évènements élaborés. Séduire n’est autre que rappeler à l’autre que nous l’aimons comme au premier jour et ce malgré les aléas de la vie.  

Votre chérie rentre d’une rude journée: saisissez l’instant ! Mettez les enfants au lit et faites lui couler un bon bain aux huiles essentielles avec son bouquin préféré ou une série. Elle aura des cœurs dans les yeux. Vous avez horreur des jeux-réseaux, mais votre moitié en raffole ? Organisez-lui une soirée entre mecs et éclipsez-vous. Une fois terminée, proposez-lui une initiation quitte à vous faire rétamer, intéressez-vous à ses scores, pourquoi il aime autant ça et vous verrez qu’il sera surpris et que cette soirée prendra à ses yeux une tout autre saveur. 

Trouver sa moitié, c’est ne rien lâcher et faire preuve d’endurance. 

Séduire par un baiser dans le cou entre deux activités, séduire par une caresse sur votre passage, un plateau repas pendant son télé-travail; lui proposer une balade nocturne pour une fois, organiser des apéro-amoureux avec musique d’ambiance et fou rire en vous remémorant votre rencontre ou des anecdotes. Tout est bon pour communiquer et lier un contact marquant que ce soit verbalement ou physiquement. 

La séduction c’est aussi raviver la flamme, tisser de nouveaux liens permanents. Même pas besoin de de coaching en séduction puisque ces gestes ne demandent aucun effort particulier, juste de la volonté, des sentiments que vous avez déjà en vous. Rien de tel pour démontrer votre intérêt pour son bien être mais également pour qu’il ou elle ait la véritable sensation fondée que vous tenez toujours l’un à l’autre.  

Après tout, quand on veut, l’amour ne fleurit-il pas aussi au fil des saisons ?

La séduction dans le regard d’un homme et d’une femme

Nous venons de voir comment séduire une fille ou un homme dans des cadres et des contextes différents en usant de plusieurs techniques d’approches.  Il est maintenant intéressant d’avoir le point de vue direct d’un homme et  d’une femme mais également de comprendre la vision que l’on se fait de l’opinion  de l’autre. En fin de compte, la séduction est un mode de communication. 

Yvan et Lucille ont bien voulu nous répondre; posons leur quelques questions:

Qu’est-ce que la séduction selon votre propre définition de ce terme ?

♂ : La séduction selon moi, c’est l’envie de plaire. Attiser la curiosité, la courtoisie, l’envie et l’échange.

♀ : Ça serait faire en sorte qu’autrui nous trouve attirant, que ce soit physiquement ou au niveau de notre personnalité.

Quelle est la différence entre séduire et draguer, selon vous ?

♂ : En “amour”, la séduction, je la perçois plus comme un chemin romantique, parfois sensuel, humoristique, complice. La drague, c’est quelque chose d’un peu plus direct, dans le but de pécho. Un peu moins subtile en somme.  

♀ : Je perçois la drague comme moins “sérieux” que la séductionPlus superficiel. 

Séduire fait-il recours à de la manipulation ? 

♂ : À mon sens, la manipulation est connoté négativement, alors que la séduction pas forcément. Elle peut être simplement liée au désir de plaire sans attendre de finalité en retour. Ceci-dit séduire peut impliquer l’envie d’abonder vers le chemin que l’on voudrait qu’aille la personne séduite. Il y a donc plusieurs alternatives possibles, je dirais donc qu’elle “peut” faire recours à la manipulation, mais pas obligatoirement.

♀ : Pour moi, la séduction s’apparente à un jeu. On joue à plaire à quelqu’un d’autre donc peut-être d’une certaine manière, on manipule la personne parce qu’on entre dans une sorte de jeu.

À votre avis, a-t-on recours à la séduction que dans le cadre amoureux-sentimental?

♂ : Je ne pense pas. Sur un plan marketing par exemple, le but va être d’ acheter. On va tout mettre en œuvre pour que le consommateur ait l’envie de craquer. Quelques exemples : un jeu vidéo avec une fille sexy sur la jaquette peut provoquer ce choix plutôt qu’un autre. Un hamburger photoshopé avec une sauce généreuse, un steak gonflé et un fromage fondant sur un arrêt de bus va donner envie de se laisser tenter par l’enseigne parce qu’il donnera faim (alors que la réalité on la connaît tous, un hamburger raplapla avec un pain bancale, un steak épais comme une carte de crédit et la sauce qui part sur le côté).  

♀ : Il me semble que la séduction n’engage parfois pas de sentiments mais le seul besoin de se rassurer qu’on est encore attirant et ce besoin peut être ressenti même lorsqu’on est déjà en couple.

Séduire est-il réservé aux hommes ? 

♂ : Mon dieu non ! Ça serait si triste. La séduction est unisexe. La séduction ou tout autre chose en fait, j’ai de plus en plus de mal à admettre qu’il y aurait des choses réservées à un sexe plutôt qu’à un autre.
Je pense qu’en tant qu’homme ou en tant que femme, on a tous cette possibilité de plaire. C’est humain tout simplement.

♀ : Non mais je dirais que les hommes font peut-être plus facilement le premier pas que les femmes.

Pour vous, comment séduit-on lorsqu’on est un homme ? 

♂ : Et bien, comme déjà évoqué, le romantisme dans les paroles, dans les gestes, avoir des petites attentions envers la personne, faire des compliments, avoir de l’humour, de l’écoute, de l’échange. On peut aussi soigner son apparence lors d’un rendez-vous. La séduction peut passer par le mental et le physique. 

♀ : Je pense qu’il s’agit de faire des compliments, parfois des sous-entendus, ou lorsque qu’on se voit, des regards, des sourires.

Comment séduire lorsqu’on est une femme, alors ?

♂ : Honnêtement, je répondrais exactement la même chose que pour l’homme. J’aime croire que nous sommes à égalité à ce niveau.

♀ : Je pense que c’est la même chose pour une femme.

Quels sont les pièges à éviter durant la phase de séduction lorsque le but est de trouver son amour ? 

♂ : “Phase” est intéressant comme terme. La séduction, je vois ça comme quelque chose qui se passe dans le temps. Je voudrais justement éviter que la séduction ne bascule trop rapidement dans la drague pour en revenir à ce que l’on disait précédemment. C’est une forme de jeu qui prend de l’ampleur et de la consistance dans le temps. 

♀ : Éviter de la perdre de vue (même une fois en couple), essayer de toujours séduire l’autre, au quotidien, c’est important.

Selon vous, la phase de séduction a-t-elle une échéance ?

♂ : Tout dépend ce qu’on attend de telle ou telle relation. Si la personne en face est réceptive ou non. Si c’est pour une finalité amoureuse partagée, la séduction conduira naturellement à un rapprochement sentimental et amoureux. Une finalité amicale n’aura pas forcément d’échéance, cela restera un état d’esprit plus global.

♀ : Je pense qu’au bout d’un certain temps en couple, on peut considérer l’autre comme acquis et donc oublier quelque peu de continuer à le séduire car un amour plus profond a peut-être remplacé cela. Pour autant, il faudrait selon moi continuer à se séduire tout au long d’une relation.

Qu’est-ce qui fait que vous avez choisis de séduire cette personne et pas une autre ?

♂ : La complicité, l’état d’esprit, le coup de cœur, l’attitude, le physique.

♀ : La personnalité et le physique même si la personnalité influe selon moi énormément sur le physique. Quelqu’un sur qui je ne me serai pas retournée dans la rue; si je discute avec lui et qu’il m’attire dans sa personnalité, il peut devenir plus séduisant physiquement aussi.

Alors, comment avoir le courage de séduire ?

♂ : Croire en soi, en l’autre, en ses sentiments, en ses convictions, croire en ses rêves.
Je conçois que c’est bien beau en théorie, mais qu’en pratique ce n’est pas toujours évident à appliquer.

♀ : Ne pas avoir peur de se ridiculiser car après tout, qu’est-ce qu’on a à perdre dans le fond ? 

Comment trouver ma moitié et appréhender le rejet durant la séduction ?

♂ : Pas toujours facile à digérer/accepter. Je pense qu’on attend une forme de réceptivité en face, et si l’on se rend compte que l’on tombe complètement à côté, inutile de s’acharner à séduire dans une optique amoureuse, mais plutôt prendre du recul et modifier sa façon de communiquer. Soit l’échange, la relation s’achève d’elle-même car les deux parties ne sont plus raccord et que quelque chose s’est brisé. Soit la relation évolue et continue d’exister. Après tout, la séduction n’est pas qu’une optique amoureuse mais aussi amicale. On peut séduire et être séduit-e de bien des manières.

♀ : Pas évident, il faut ravaler sa fierté et accepter qu’on ne peut pas plaire à tout le monde.

 Entre nous Yvan, se braque-t-on plus facilement de nos jours ?

♂ : Je dirais que ça va avec l’évolution de la société et des mœurs. On séduit virtuellement, par écran, on communique de plus en plus par ce biais, ce n’est pas une critique mais un constat. Séduire dans la rue, dans la vraie vie, relève de plus en plus du challenge. On ne veut pas être accosté, importuné parce que l’on se fait une image négative de ce type de rapprochement. “Qu’est ce qu’il veut ? Pourquoi il me regarde ? Ah non il s’approche de moi” On devient frileux des contacts humains, même un regard peut être interprété comme une agression. 

Mais pourquoi ? 

Je pense que la méfiance, le doute, la peur ont une place importante dans notre quotidien. Les médias n’aident pas à améliorer cette image avec tous les faits divers et autres, relatés. Les relations entre individus s’étiolent par mesure de précaution. Et c’est d’autant plus fort aujourd’hui avec le Covid. “L’autre” devient une menace potentielle. La séduction n’a plus sa place dans ces conditions. Alors que virtuellement, on découvre et on apprend à connaître la personne en toute sécurité. Si l’on ressent un feeling on continue, si l’on sent que ça bloque on vadrouille ailleurs. Sans forcément chercher à analyser le problème et trouver des solutions. Là où la séduction demande un temps de maturation, on se trouve plongé dans une ère où l’on veut tout, tout de suite.

Ce nouveau climat est-il perçu de la même façon pour vous, Lucille ?

♀ : Je pense qu’il y a une certaine défiance, peut-être surtout lorsqu’on est une femme, être abordée dans la rue peut être compliqué. Et depuis la COVID, les lieux de sociabilisation sont fermés. Après, sur les applis de rencontre, j’imagine que c’est différent parce que la posture de la séduction y est explicite je dirais. Mais du coup, il y a moins ce côté naturel. Et enfin il y a les rencontres virtuelles hors “site séduction” ou site de rencontres amoureuses, et je trouve que c’est intéressant car souvent on découvre la personnalité avant de voir quelqu’un. Je trouve que c’est plus accessible de séduire ainsi que par une rencontre fortuite dans la rue.

Tout le monde peut trouver sa moitié

 besoin de plaire nous incite à séduire inconsciemment lors de nos nombreux échanges sociaux.

Au travail, sur les réseaux, en famille et entre amis…chaque moyen est bon pour attirer l’attention et se mettre en avant. La technologie et les médias nous font évoluer mais nous y laissons des plumes au niveau de la confiance en soi.

La séduction, sous toutes ses formes, est finalement notre arme pour nous faire une place dans cette société, quitte parfois à en avoir le cœur brisé.  

La séduction obéit à plusieurs règles sociétales et culturelles. L’inconscient entre en jeu lorsque l’alchimie opère. Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous séduire une fille ou un garçon.

Vous pourriez également aimer...